“Entre deux mers”

Extrait de l'article

Le thonier de Penthièvre a été posé sur l'isthme en 1934 et détruit dans les années 50. Qui s'en souvient ?

Participants à la rédaction de cet article

Jean Claude Martin

Copie des images et textes interdits sans l'autorisation de KER1856

Les œnologues et amateurs de vin connaissent bien ce vignoble situé entre la Garonne et la Dordogne. Mais pour nous à Saint Pierre Quiberon, il s’agit de l’isthme de Penthièvre.

Qui se souvient ? si c’est le cas n’hésitez pas à nous le dire, de ce thonier placé sur l’isthme, hésitant entre la baie de Quiberon à l’est et l’océan à l’ouest.

Il s’agissait du Notre Dame de la Garde qui a été construit en 1908 et a navigué sous le commandement de Pierre BONNEC de Groix jusqu’en 1933.

Ce bateau a terminé à terre, tiré par un tracteur et 2 chevaux de Penthièvre, où il a servi de ponton, jusqu’à l’isthme. Ce trajet a duré un mois jusqu’à son escale définitive en 1934.

Un commerce s’est installé à proximité et disposait d’une station service.

Un moment il a servi de dancing

Il a été détruit dans les années 1950, et un nouveau local a été construit pour l’installation d’un hôtel-restaurant « l’ENTRE DEUX MERS » le bien nommé qui a cessé son activité dans les années 1990 pour être remplacé par un commerce de biscuits et autres produits, « la Trinitaine », puis un bar commerce depuis 2014, « le Beach Bar ».

L'entre deux mers

Source : « Penthièvre au fil des âges » auteurs Hélène TATTEVIN et Pascal LECOMTE. Ce livret vient d’être réédité, avec près de 30 pages complétées pas des textes ou des photos , au prix de 15€ .

« Saint Pierre Quiberon autrefois » M ROUELLE

3 réponses

  1. Quelques précisions sur la thonier A310.

    Le Notre-Dame-de-la-Garde a été construit en 1908 aux Sables d’Olonne pour Pierre Bonnec de l’Ile de Groix pour la pêche au thon.
    De 1918 à 1921, il est utilisé pour du cabotage dans le secteur Saint-Malo Cancale (ventes en 1918 et 1919),
    Le thonier revient dans le Morbihan en 1921 à Etel pour sa destination d’origine.

    Le 15 novembre 1934, il est racheté par mes grands-parents Louis et Marie Bourgueil pour servir d’annexe à leur bar-glacier- restaurant d’huîtres « Entre deux mers » situé à Penthièvre, à M Jean Vincent Formal.

    Remarqué d’Etel à la baie, il a été tiré à terre en mars 1935 (force humaine, palans, treuil et verrin).

    De 1935 à 1952 il a servi de restaurant ainsi que de dancing.

    En octobre 1952, l’affaire a été cédée à M Mme Perperot de Quiberon.

  2. Quelques précisions sur les personnes sur le thonier A310.

    Sur la photo de l’intérieur, le deuxième en partant de la droite est Louis Bourgueil. Son père était tourangeau comme son nom le laisse penser.

    Il s’est installé en Bretagne à Auray comme électricien. Après Auray, il s’installe donc à Penthièvre pour tenir ce bar – glacier – restaurant de 1934 à 1952.

    Ensuite, après un court passage à Quéven, il retourne dans la presqu’île où il se lance dans le gardiennage de bateaux et caravanes.
    Du milieu des années 50 au milieu des années 60 à « la distillerie » (site de l’actuel centre culturel) ;
    Puis au Roch (terrain démembré ensuite : maison du docteur Pignon, ensemble résidentiel, maison construit par Louis Bourgueil).

    Sur le pont figure :
    – deuxième à gauche, casquette en l’air, mon père, René Tanguy, futur époux de la fille aînée de Louis Bourgueil. Il a passé sa retraite entre Vannes et Saint-Pierre-Quiberon,
    – troisième à gauche, Yves Le Pezron, natif du Trégor, qui fut pâtissier à Auray et président des anciens combattant section d’Auray, sa fille Marie a épousé Louis Bourgueil.

  3. Merci beaucoup pour ces commentaires et pour les informations complémentaires données au téléphone
    Nous utiliserons toutes ces informations dans le cadre d’un futur entretien avec vous et votre mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux adhérer pour la première fois

Pourquoi nous rejoindre

Vous vous intéressez à l'histoire et au patrimoine de Saint-Pierre Quiberon

Rejoignez la nouvelle association KER 1856 pour découvrir partager et collecter ensemble anecdotes et documents inédits qui seront valorisés sur ce site internet et dans le cadre de rencontres, de conférence,  d’expositions et de publications

Comment nous rejoindre

L’adhésion 2024 pour un nouvel adhérent démarre le 1er janvier 2024 

Le tarif annuel de la cotisation est de: 

  • 15€ /an pour une personne
  •  25€ /an pour un couple. 

Télécharger le bulletin d’adhésion.

Vous pouvez aussi trouver un bulletin d’adhésion sur nos flyers. Où ? dans le hall du centre culturel ou à la médiathèque. 

Contactez nous

Association KER1856

 2 rue du Ouarc’h  

 56510 St Pierre Quiberon

 contact.ker1856@gmail.com  

 Tel: 06 08 35 52 89

Inscription dimanche 18 sept le costume de mariage

Pourquoi KER1856 ?

KER: un village , un lieu qui nous rassemble

1856 : création de la commune de Saint-Pierre

Le saviez vous ? le village de Saint-Pierre n’existe pas.