Mars 2024

Kerdavid 1934, par le peintre Marceau Gallaz

Ce très beau tableau acquis par un membre de KER1856 a été utilisé pour l’affiche du café rencontre du 24 mars 2024. Il représente la rue derrière la place de Kerdavid. On reconnait la glycine toujours présente à coté de l’entrée du manoir de Kerdavid.  

Nous avions tout d’abord pensé qu’il s’agissait du peintre Marceau Gattaz mais la signature ne semble pas correspondre. Nous poursuivons nos recherches sur ce peintre M Gallaz

Proposée par KER1856

Le chauffage en 1900

dessin de 1898 tiré du livre "Au pays des menhirs"

Proposée par Joël Le Nouën

La baie de Quiberon première terre à reconnaitre les Etats-Unis d’Amérique

John-Paul JONES
Toussaint de La Motte Piquet
Diapositive précédente
Diapositive suivante

Ce sont les caprices de la météo qui ont conduit l’émissaire des Etats-Unis d’Amérique, Benjamin FRANKLIN à Saint-Goustan, le 4 décembre 1776. Il venait chercher le soutien de la France auprès du roi Louis XVI à la déclaration d’indépendance des treize colonies américaines.

Le 6 février 1778, le royaume de France signe un traité d’alliance avec les États-Unis.
L’escadre française croise en baie de Quiberon pour faire face à la menace de la flotte anglaise toujours présente.
le 14 février 1778, un sloop armé de 18 canons « l’USS RANGER » commandé par le capitaine John-Paul JONES croisant en baie de Quiberon salue l’escadre française de treize coups de canon. L’amiral La MOTTE-PICQUET, à bord du ROBUSTE, un vaisseau de 74 canons, répond par neuf coups.

« L’USS RANGER » ce jour-là arborait à sa poupe un pavillon composé de sept bandes rouges et six bandes blanches et d’un canton supérieur orné de 13 étoiles sur fond bleu. Il s’agit de la première bannière étoilée, The Stars and Stripes, que la jeune nation américaine a adoptée le 14 juin 1777. C’est la première fois que le drapeau américains à droit aux honneurs militaires d’un autre pays.

Proposée par Jean-Louis Guého

Février 2024

KER MARIE en 1930

peintre inconnu collection particulière
Verso du tableau

Ce tableau représente la Villa de Ker Marie en 1930. Comme indiqué au verso, sont représentés : Pierre Porcher, le mari de Simone Le Gloahec (la petite fille de Célestin Le Gloahec) et ses deux enfants Jean-François Porcher et Annie Porcher (épouse Henrot)

Voir aussi notre article sur Kermarie ici 

Proposée par Jean-Pierre Porcher

Caricatures de Mr Moyon

Caricatures sur une carte de naissance de 1935 retrouvées dans les archives familiales (Bourgueil) Par Généanet, j’ai retrouvé un descendant de cette dame née en 1935 qui après appel à sa tante, m’a indiqué que son grand-père qui caricaturait, avait loué à Penthièvre dans les années d’avant-guerre. Et donc offert ou remercié après un verre ou repas sur le thonier en donnant ces croquis.

Proposée par Joël Tanguy 

Les salariées de la Bonne Bretonne en 1943

Les salariés en 1948

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant sur la photo.  Reconnaissez vous quelqu’un ?

si oui dites le nous sur facebook ou par mail: contact@ker1856.bzh 

Proposée par KER1856

Janvier 2024

La maison du "Percho" en 1922

1922 la maison du Percho - photo inédite

Savez vous à quoi ressemblait la maison du Percho « du douanier » avant d’être la ruine que nous connaissons ?

Cette rarissime photo inédite, redécouverte par KER1856, nous permet de découvrir la fameuse maison du Percho avec son toit ! comme vous ne l’avez sans doute jamais vue.

Cette photo a été tirée à partir d’ une plaque de verre de 1922.

Si vous voulez en savoir plus sur cette ruine iconique, nous vous invitons à lire notre article de Dominique Hillion  Il était une fois “Le Percho”

Proposé par Gaël Le Bourgès 

La tempête du 25 septembre 1994

La digue de Port d'Orange
De plus près

 La digue du Port de Saint-Pierre Quiberon  détruite lors de la tempête du 25 septembre1994. 

Faites nous part de vos témoignages sur Facebook  

Photos proposées par Joël Tanguy 

La Villa engloutie sur l'isthme de Penthièvre

Diapositive précédente
Diapositive suivante

En 1931, la municipalité a vendu à M La BIGNE, un terrain, côté baie qui s’étendait de la voie de chemin de fer à la plage. Celui-ci y fit construire une “villa”.
En 1936, les vents d’Est, les marées ont érodé le bord de côte qui perdit rapidement une vingtaine de mètres, la maison fût engloutie par la mer, à l’époque il n’y avait pas encore la protection du littoral.
M. La BIGNE, qui était professeur de Droit à l’Université Catholique d’Angers intenta un procès contre la municipalité. Après maintes péripéties, en 1938, la commune perdit son procès et fût condamnée à tous les dépens.

Proposé par Jean-Louis Guého

 

voir aussi notre article sur le restaurant de l’isthme de Penthièvre

Je veux adhérer pour la première fois

Pourquoi nous rejoindre

Vous vous intéressez à l'histoire et au patrimoine de Saint-Pierre Quiberon

Rejoignez la nouvelle association KER 1856 pour découvrir partager et collecter ensemble anecdotes et documents inédits qui seront valorisés sur ce site internet et dans le cadre de rencontres, de conférence,  d’expositions et de publications

Comment nous rejoindre

L’adhésion 2024 pour un nouvel adhérent démarre le 1er janvier 2024 

Le tarif annuel de la cotisation est de: 

  • 15€ /an pour une personne
  •  25€ /an pour un couple. 

Télécharger le bulletin d’adhésion.

Vous pouvez aussi trouver un bulletin d’adhésion sur nos flyers. Où ? dans le hall du centre culturel ou à la médiathèque. 

Contactez nous

Association KER1856

 2 rue du Ouarc’h  

 56510 St Pierre Quiberon

 contact.ker1856@gmail.com  

 Tel: 06 08 35 52 89

Inscription dimanche 18 sept le costume de mariage

Pourquoi KER1856 ?

KER: un village , un lieu qui nous rassemble

1856 : création de la commune de Saint-Pierre

Le saviez vous ? le village de Saint-Pierre n’existe pas.